L’astragale de Chine, excellent protecteur

L’Astragale de Chine est une plante médicinale très répandue en Chine. Et pour cause, elle fait partie depuis très longtemps (plus de 2000 ans) de la pharmacopée chinoise. Elle est considérée comme tonique et fortifiante, c’est pour cela qu’elle est souvent employée pour renforcer le système immunitaire. Mais elle a aussi bien d’autres propriétés toutes aussi intéressantes !

 

Qu’est-ce que l’Astragale de Chine ?

D’abord, retenez que l’astragale de Chine que nous utilisons pour ses vertus médicinales, est un genre et une espèce SPÉCIFIQUE d’astragale ↬ l’Astragalus membranaceus.
En effet, il ne faut pas la confondre avec les quelques 2000 autres espèces différentes du genre Astragalus, dont certaines peuvent être toxiques.

Cette plante, comme son nom l’indique, nous vient de Chine, mais aussi du nord de la Mongolie et de la Corée. Néanmoins, vous pouvez tout aussi bien la cultiver chez vous. Par contre, il faudra être patient !
En effet, il faut 2 à 3 ans pour qu’elle fleurisse et il est nécessaire que les racines que l’on utilise pour se soigner soient vieilles d’au moins 4 ans pour qu’elles contiennent un maximum de propriétés !

Elle fait partie de la famille des fabacées (légumineuses).
La partie de la plante que nous utilisons sont les racines.

 

Sa composition

Elle contient notamment :
des polysaccharides ;
de l’acide glucuronique : joue un rôle majeur dans la désintoxication du foie associé à l’intervention des enzymes ;
du bêta-sitostérol : chez l’homme, il aide à réduire le taux de cholestérol dans le sang ;
des dizaines de saponosides ;
plusieurs acides aminés : essentiels pour tous les processus métaboliques résultant des propres protéines de l’organisme (notamment le transport des nutriments et l’optimisation de leur stockage) ;
des oligo-éléments (dont le sélénium) : minéraux vitaux pour notre organisme ;
des flavonoïdes (flavones et isoflavones) : grande famille d’antioxydants qui protègent notre organisme contre les effets des radicaux libres.

Plusieurs de ces composants sont réputés pour améliorer les fonctions immunitaires et pour être efficaces contre les infections virales, d’où son utilité pour soutenir ce système si important pour notre santé.

 

astragale
L’astragale de Chine – @Louis Herboristerie

 

Quels sont ses propriétés ?

L’astragale est utilisée depuis très longtemps pour traiter un large éventail de maladies, prévenir l’affaiblissement des malades et les protéger contre les infections.
C’est pour cela qu’en Médecine Traditionnelle Chinoise, on l’appelle le Protecteur suprême. On dit qu’il permet de « rebâtir les fondations d’un système immunitaire fatigué ».

Ses propriétés sont :

Tonique général : elle est utile pour les personnes âgées souvent fatiguées, pour se remettre d’une convalescence, d’un épuisement ou d’une fatigue chronique. Elle fortifie, normalise et protège les fonctions des poumons, du cœur, du sang, des reins, des organes génitaux (sert pour l’infertilité masculine et est utile en cas de saignements utérins ou d’une descente d’organes génitaux), de la rate et du foie.

Immuno-modulatrice : elle est capable de stimuler le système immunitaire à court terme et en même temps de réguler son fonctionnement à plus long terme. Elle le fortifie en profondeur et aide à rétablir son équilibre.

– Anti-inflammatoire : elle a effet anti-inflammatoire général qui bénéficie à tous les systèmes de l’organisme.

Glycémiorégulatrice :
 elle permet de diminuer le taux de sucre dans le sang s’il est trop élevé, sans provoquer d’hypoglycémie.

Antibactérienne et antivirale : elle inhibe le développement des virus liés aux infections respiratoires et est également utilisée dans le traitement des différentes hépatites. Elle agit aussi directement contre les bactéries comme les streptocoques ou staphylocoques.

Adaptogène (augmente la capacité du corps à gérer toutes les sortes de stress, quelle que soit son origine) : elle aide à reconstruire et rétablir la santé générale du corps. En effet, elle accroît la résistance mentale, physique, émotionnelle et musculaire. Elle a aussi la capacité de tonifier le système nerveux, calmer l’anxiété, protéger le foie, diminuer l’inflammation.

Réchauffante : elle réchauffe l’organisme et nous aide donc à surmonter le froid hivernal.

Diurétique : elle a une action diurétique douce et peut aider pour diminuer les œdèmes, la rétention d’eau et la sudation excessive.


Deux propriétés qui augmentent la longévité

Antioxydante : elle est capable de protéger le cœur du stress oxydatif et est aussi utilisée pour soulager les maladies neurodégénératives. Elle diminue aussi la production de radicaux libres et la peroxydation des lipides.

Anti-cancer : on l’utilise pour son effet anti-tumoral et sa capacité à inhiber les tumeurs ainsi que comme « soutien » des traitements de chimiothérapie. En effet, elle permet de réduire les effets secondaires des traitements de chimiothérapie.

Vous l’aurez compris, elle est très polyvalente.
Ses indications nombreuses sont donc : les infections respiratoires chroniques (rhume, grippe, bronchite, allergies respiratoires), pour rétablir une bonne digestion, une grande fatigue, asthme, hypertension, les infections virales, les hépatites et le VIH, un manque d’appétit, l’herpès, les déséquilibres de la glycémie, les anémies, les ulcères gastriques, certaines maladies cardiaques, un système immunitaire affaibli, et même les rides !

 

Précautions et contre-indications

Il vaut mieux éviter l’astragale si on prend des médicaments du genre immunodépresseurs, bêtabloquants, anticoagulants…
Il en est de même pour les personnes souffrant de maladies auto-immunes et celles qui viennent de recevoir une greffe puisqu’elle stimule les fonctions immunitaires.
Comme elle aide à faire baisser la tension artérielle, elle est évidemment déconseillée aux personnes souffrant d’hypotension, de vertiges, nausées et dépression.

Les données toxicologiques sur cette plante, sont aujourd’hui insuffisantes pour qu’on puisse la conseiller aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’aux enfants de moins de 2 ans (au delà de cet âge, on l’utilisera avec parcimonie et prudence). Dans ce cas, on pratique donc le principe de précautions et on l’évite !

Pour ce qui est des effets secondaires, il sont plutôt rares et se limitent bien souvent à des troubles gastro-intestinaux (ballonnements, gaz, indigestion…) ou à des réactions allergiques bénignes.

L’astragale s’utilise surtout en prévention des maladies infectieuses, il vaut mieux l’éviter lorsque l’infection est déclarée. D’autres plantes comme l’Echinacée Pourpre sont alors mieux indiquées.

Paradoxalement, si on en prend des hautes doses durant une période prolongée (plus de 25g par jour), elle peut avoir un effet immunosuppresseur.

Dans tous les cas, si vous avez un doute ou que vous êtes sous un traitement quelconque, il vaut mieux vous faire conseiller par un médecin ou un praticien de la MTC avant de consommer de l’astragale. D’ailleurs, il est préférable de consulter un professionnel de la santé en cas de diabète ou de maladies dégénératives.

 

 

Comment l’utiliser ?

Comme toutes les plantes, elle existe sous différentes formes. On peut la prendre par voie interne mais aussi l’appliquer comme cataplasme pour traiter les plaies infectées.
Les racines sont finement coupées en lamelles ou en tranches, avec celles-ci on en fait des décoctions, tisanes. On peut aussi la faire mijoter, la cuisiner, entre 30 minutes et 1 heure, dans les soupes, les ragoûts, le riz, les autres céréales… Dans ces cas là, il faut bien penser à retirer la racine avant de manger le plat, car celle-ci est trop filandreuse. 
Sinon on peut la trouver sous forme de poudre et en teinture-mère.
La poudre peut se consommer dans un jus de fruit, un smoothie, une tisane ou pour réaliser ses propres gélules.

astragale
La racine d’astragale de Chine – @Louis Herboristerie

 

Les dosages 

On utilise en général entre 10 et 30 grammes de racines par litre (en décoction), par jour. Il est plutôt difficile d’atteindre ces dosages avec des gélules et des teintures-mères. Prendre 2 tasses par jour de cette décoction.
Si vous utilisez de la poudre de racines séchées, vous pouvez la boire en infusion avec un dosage de 5 g par tasse, à raison de 2 ou 3 tasses par jour.
Si vous prenez des gélules, il faudra consommer des gélules de 500 mg, 2 à 3 fois par jour, sinon ça peut vite faire beaucoup de gélules pour atteindre le bon dosage. Mais vous pouvez toujours vous référer aux indications des fabricants. Tant que vous retenez qu’il faut un minimum de 10 g par jour !
Pour ce qui est des teintures-mères, il faudra suivre les dosages indiqués par le fabriquant. L’herbaliste David Winston recommande la prise de 40 à 80 gouttes d’un extrait 1:5 d’astragale, 3 fois par jour.

Elle peut être utilisée tous les jours pendant des mois, selon vos besoins.

 

PETIT BONUS [recettes tirées du génialissime site d’Althea Provence] :

* Un chaï immunostimulant 

Il réchauffe et stimule votre circulation. Puis, il permet de rebâtir votre immunité, lentement, si vous le consommez chaque jour pendant plusieurs semaines.

Ingrédients :

  • 20 g d’astragale en lamelles ou 10 g de poudre
  • 1 cuillère à soupe de rhizomes de gingembre frais et râpé
  • 2 cuillères à café d’écorces sèches d’orange
  • 1 rouleau de cannelle de Ceylan
  • 1 noix de muscade entière coupée en rondelles 
  • 10 grains de poivre grossièrement concassés
  • 1 cuillère à soupe de capsules entières de cardamome (avec les graines à l’intérieur)
  • 5 clous de girofle.

Recette

  1. Placer toutes les épices dans une casserole avec un litre d’eau.
  2. Faire frémir pendant 10 minutes à couvert .
  3. Filtrer.
  4. Rajouter du lait de coco et/ou du miel si besoin.
  5. Boire 2 tasses de cette préparation chaque jour.

NB : vous pouvez modifier la recette en fonction de votre tolérance aux épices.

 

* Soupe

  • Placer 20 g en lamelles ou 10 g en poudre pour chaque litre de bouillon
  • Rajouter légumes et bouquet garni, et faire cuire.
  • Si vous avez utilisé les lamelles, il faudra les enlever avant de servir.

 

* Décoction

  • Prendre 20 à 30 g par litre de racines finement coupées en lamelles.
  • Laisser frémir 10 minutes à couvert, puis laisser reposer pendant encore 10 minutes avant de filtrer et boire dans le courant de la journée.
  • Si vous utilisez la racine en poudre, vous avez besoin de 5 g par tasse de 200 ml.

Prendre deux tasses par jour.
La décoction permet d’extraire les liposaccharides à l’origine de l’effet immunostimulant.

NB: la teinture d’astragale n’est pas le remède le plus adapté, car une cuillère à café fournit seulement l’équivalent d’un gramme de plante. Ce n’est pas assez. Idem si vous vous contentez de 3 ou 4 gélules.

 

astragale
Crédits :
@happyearthboy

 

Une dernière petite chose

L’astragale aide à reconstruire le système immunitaire LENTEMENT, mais de manière durable. Il ne faut pas s’attendre à avoir des résultats immédiats ! C’est pour cela qu’en cas d’infection aiguë, on utilisera d’autres plantes ↬ comme l’échinacée.
De plus,  comme c’est une plante-aliment, il est recommandé d’en prendre tous les jours en grande quantité, pendant une longue période, pour avoir une bonne efficacité.

 

Pour la cultiver vous-même ↠ le site d’Althea Provence

 

[Si vous ne pouvez pas utiliser l’astragale de Chine pour une quelconque raison, j’ai écris un article regroupant 4 remèdes pour passer l’hiver tranquille, vous y trouverez sûrement votre bonheur 😉 ]

 

Connaissez-vous cette plante ? La testerez-vous ?

 

astragale
Crédits :
@wikimedialimage

 

A bientôt,

_Fanny ✨

 

 

Sources et informations complémentaires pour cette fiche-santé :

Althea Provence

Passeport Santé

Mr Ginseng

Herboristerie Du Valmont

Ayurvéda Révolution

Panax Ginseng

 

 

 

 

0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *