L’Extrait de Pépins de Pamplemousse, antibiotique naturel puissant

L’efficacité de l’Extrait de Pépins de Pamplemousse (EPP) est aujourd’hui bien reconnue. Ses bienfaits ne sont plus à démontrer. Il est actif sur plus de 800 souches de bactéries, virus et champignons. C’est d’ailleurs pour cela que l’on entend souvent dire que c’est un antibiotique naturel.
Il a aussi une action de soutien sur le système immunitaire, c’est pourquoi je l’utilise autant en prévention qu’en curatif, par exemple pour passer un hiver tranquille.
De plus, il a cet énorme avantage de ne pas provoquer d’effets secondaires.

 

D’où vient-il ? Comment fonctionne-t’il ?

C’est dans les années 80, qu’un physicien immunologiste de Floride, Jacob Harich a fait la découverte de l’EPP en jardinant.
En effet, il a remarqué que les pépins de pamplemousse ne pourrissaient pas sur son tas de compost.
Il les a alors étudié dans son laboratoire et a découvert qu’ils contenaient notamment des bioflavonoïdes et de la vitamine C qui font de l’extrait de pépins de pamplemousse, la solution contre de multiples désagréments.

Depuis, de nombreuses études ont pu démontré son action sur un large spectre de champignons, levures et divers parasites. Elles ont aussi montré qu’il est plus efficace que certains antibiotiques ou antimycosiques chimiques, et bien sûr, sans les effets indésirables et qu’il a une action importante sur le système immunitaire.

Il a la particularité d’agir rapidement. En effet, on a pu observer au microscope son mécanisme d’activité antibactérienne. L’EPP perturbe la membrane bactérienne des cellules, et fait éclater ces dernières 15 minutes après contact. Il a aussi un autre avantage, contrairement aux antibiotiques chimiques, il inhibe les bactéries nocives au niveau intestinal, mais n’altère pas la flore dominante. Il a été montré que généralement, l’équilibre de la flore intestinale est amélioré par l’utilisation d’extrait de pépins de pamplemousse.

 

extrait pamplemousse
Crédits photo :
@rawpixel

 

Les indications de l’EPP

L’Extrait de Pépins de Pamplemousse a une action puissante :

  • anti-infectieuse et anti-virale : maladies ORL et pulmonaires (rhino-pharyngite, trachéite, laryngite, angine, toux, état grippal, bronchite…), urogynécologique (cystites et vaginites), gastro-intestinales et du système digestifs (diarrhées, prévention de la turista, diverticuloses, intoxications alimentaires, colites, dysfonctionnements intestinaux), dermatologiques (herpès, ulcères, plaies et blessures, pellicules, eczéma, irritations du cuir chevelu, dermatite…).
  • anti-mycosique : mycoses, candidoses…
  • anti-parasitaire : vers, oxyures, ascaris, ténia…
  • anti-bactérien : sinusite, angine, otite, bronchite, salmonelloses…

Il est aussi efficace contre :

  • Toutes les stomatites avec aphtes, muguet ou gingivite. Il est aussi proposé en cas de mauvaise haleine.
  • les inflammations en général,
  • l’acné, les boutons, impuretés de la peau
  • les cors, durillons, ampoules, panaris
  • les refroidissements

Il est un réel soutien pour :

  • la fatigue chronique et l’affaiblissement immunitaire
  • les allergies
  • le psoriasis et le zona
  • les verrues

 

Autres applications :

  • Pour les plantes : il participe à la lutte contre les ravageurs de légumes dans les champs. Il permet de lutter contre les pucerons, les champignons, les moisissures.
  • Usages ménagers : il prolonge le temps de conservation de certains aliments. Il sert aussi de purificateur et désinfectant pour l’hygiène de l’habitat, la désinfection du linge, de l’eau de vaisselle, des biberons, des brosses et brosses à dents, de l’eau des piscines.

 

Les contre-indications

L’Extrait de Pépins de Pamplemousse est généralement bien toléré (des intolérance gastriques chez des personnes sensibles peuvent être présentes, notamment si la qualité de l’EPP est médiocre) et ne présente aucun effet secondaire.

Il n’existe aucune contre-indication connue en cas de grossesse et allaitement, ni pour les enfants. Mais il est toujours plus prudent d’en référer à son médecin traitant avant de l’utiliser. La qualité ici sera primordiale bien sûr.

Par contre, il est déconseillé en cas d’allergie aux agrumes. Il sera préférable, si l’on veut vraiment l’utiliser, de faire des essais à toutes petites doses.

Il est aussi déconseillé en cas de gastrite et d’ulcère.

De manière générale, il est déconseillé de prendre de l’EPP ou du jus de pamplemousse durant tout traitement médicamenteux.
En effet, le pamplemousse peut interagir avec les médicaments. Ainsi, il peut soit inhiber, minimiser ou même augmenter les effets de ces derniers. Il est donc important de respecter au moins 3h de délai entre la prise de l’EPP et de médicaments.

Il sera par contre interdit si on prend des traitements vitaux (rein, coeur, foie, diabète de type I …etc) : des immunodépresseurs, des statines, des benzodiazépines, des antiviraux utilisés contre le HIV et des traitements contre les troubles cardiaques (arythmie, hypertension…). Une liste des médicaments qui peuvent interagir avec l’EPP est trouvable sur internet.

 Dans tous les cas, n’hésitez pas à demander conseil auprès de votre médecin, pharmacien ou thérapeute.

 

Comment l’utiliser ?

Voie interne

Sous sa forme liquide, il devra toujours s’utiliser dilué dans de l’eau.
Le goût est un peu amer, on peut donc le prendre avec du jus de fruits, ou dans une tisane si le liquide n’est pas trop chaud afin de ne pas dénaturer les effets.
On le trouve aussi sous forme de comprimés.

A prendre au minimum 3h avant ou après une prise médicamenteuse.
Les doses sont à adapter en fonction du poids et de la qualité du produit.
En effet, la posologie dépend de la teneur en flavonoïdes et de la dilution du produit. Le mieux est de se référer aux indications inscrites sur le produit ou sur son emballage.

En général, on retrouve ces dosages (par prises) qui sont plutôt pratiques pour les enfants :

dosage extrait de pépins de pamplemousse
« Alternatives naturelles aux antibiotiques » de Christopher Vasey

Par exemple, selon ce tableau, un adulte de 60 kg prendra 30 gouttes 2 à 3 fois par jour en dose d’entretien (1/2 gouttes par kg). Lorsqu’il sera malade, il pourra doubler les doses.

La cure d’EPP
A chaque changement de saison, on peut faire une cure d’EPP pour booster son système immunitaire.
Il s’agira de la faire pendant 1 mois minimum si on la fait déjà régulièrement. Par contre, si c’est la première cure longue, il faudra la faire pendant au moins 3 mois d’affilés.
Pour le dosage, il suffit de prendre le dosage de 1/2 goutte par kg de poids, 3 fois par jour.

A titre préventif en voyage
Lorsque vous partez en voyage et que les conditions d’hygiène ne sont pas les mêmes que chez vous, l’EPP peut s’avérer efficace pour prévenir l’attaque de certains microbes.
En effet, afin d’éviter les colibacilles, staphylocoques, salmonelles et autres joyeusetés pouvant se trouver dans un aliment avarié ou de l’eau polluée, vous pouvez prendre tous les jours quelques gouttes d’extrait dilué dans un verre d’eau.

 

Voie externe

Chez l’adulte, dans la plupart des cas, on appliquera l’EPP pur.
Chez l’enfant, on diluera dans un peu d’eau ou d’huile végétale.

Voici quelques exemples qui seraient à adapter en fonction de la qualité du produit :

Aphtes :
Se rincer la bouche plusieurs fois par jour avec une solution d’EPP dilué dans un verre d’eau + badigeonner l’aphte avec une solution plus concentrée.

Mal de gorge, pharyngite, angine
Gargarisez-vous 5 à 6 fois dans la journée avec une solution d’extrait dilué dans un verre d’eau tiède.

Acné, boutons, impuretés de la peau
Utiliser une solution de quelques gouttes dans un peu d’eau pour mouiller votre visage après l’avoir nettoyer. Laisser pénétrer et bien rincer ensuite. EVITER TOUT CONTACT AVEC LES YEUX (si cela arrivait, rincer abondamment avec de l’eau et consulter un médecin si besoin).

Pellicules du cuir chevelu
Au moment du shampoing, mettre 5 à 15 gouttes d’EPP dans la dose de shampoing utilisée pour vous laver les cheveux. Laisser agir quelques minutes avant de rincer.

Urticaire, psoriasis, zona, exczéma sec
Appliquer une solution de quelques gouttes d’extrait avec un peu d’eau ou d’huile sur les démangeaisons.

Verrues
Mettre deux fois par jour 2 ou 3 gouttes d’extrait dessus avec un bâtonnet, pour ne pas toucher la peau autour de la verrue. Le traitement peut durer un certains temps, les verrues demandent beaucoup de patience avant de disparaître.

Gencives qui saignent
Faire des bains de bouche 2 à 3 fois par jour d’une solution de quelques gouttes d’extrait dans un demi verre d’eau.

Mycoses des ongles
Appliquer 2 gouttes d’extrait pur, deux fois par jour, en massant.

 

Autres indications de l’Extrait de Pépins de Pamplemousse

Animaux 
Il peut être utiliser comme vermifuge chez les chiens, les chats. 

Plantes
Vous pouvez aussi l’utiliser en jardinage, contre les pucerons, champignons et moisissures.

 

 

Comment le choisir ?

L’Extrait de Pépins de Pamplemousse est tellement incroyable, que beaucoup de produits de mauvaise qualité (= donc mauvaise efficacité) existent sur le marché. Bien sûr, plus le prix sera bas, plus la qualité sera médiocre. Il faut en être conscient.
Sa qualité varie en fonction de la variété de pamplemousse utilisée, du mode de production et de la concentration finale en EPP. 

D’après mes recherches, la variété de pamplemousse à retenir est le Citrus Paradisi, pour sa haute teneur en bioflavonoïdes et vitamine C.

Pour ce qui est du mode de production, c’est souvent une extraction à sec qui est faite. Les pépins secs sont réduits en poudre, puis diluer dans de l’eau, de l’alcool ou de la glycérine.
Selon l’origine, l’extrait pourra être traité aux U.V, alors attention à la provenance !
Ensuite, le produit final est souvent dilué dans de la glycérine, la teneur en flavonoïdes est de nouveau réduite.

Alors, il faudra prendre vos lunettes, et comme pour beaucoup de produits, d’abord analyser la composition.
Vous devrez y trouver seulement (idéalement) : extrait concentré de pépins de pamplemousse (Citrus Paradisi) et glycérine.
Ensuite, il faudra vous renseigner sur la provenance, le mode de fabrication, faire attention à l’ajout d’excipients et de conservateurs, et sur sa teneur en bioflavonoïdes qui devrait être au minimum de 400mg/100ml. 

 

Pour résumer, voici quelques petits conseils pour choisir votre EPP :
  • De préférence, prendre un extrait fabriqué à partir de pépins de pamplemousse Citrus Paradisi.
  • Privilégiez les extraits ou macérats obtenus sans solvant chimique, sans alcool et de préférence avec de la glycérine végétale, sans pulpe ou péricarpe, sans ajout quelconque de bioflavonoïdes ou de vitamine C.
  • Il est intéressant de connaître la teneur en glycérine et la qualité d’extraction pour connaître la teneur en flavonoïdes. 
  • Choisissez de préférence la forme liquide, a priori plus pure et plus efficace que les comprimés.
  • Attention aux adjuvants et conservateurs !

Vous l’aurez compris, l’Extrait de Pépins de Pamplemousse doit faire partie de votre pharmacie naturelle !
Il a une action tellement large, qu’à lui seul vous pouvez soigner une bonne partie des maux du quotidien !
De plus, il est utilisable par toute la famille !

 

[Si vous ne pouvez pas utiliser l’extrait de pépins de pamplemousse pour une quelconque raison, j’ai écris un article regroupant 4 remèdes pour passer l’hiver tranquille, vous y trouverez sûrement votre bonheur 😉 ]

 

Vous connaissiez l’EPP ? Vous l’utilisiez déjà ? 

 

extrait pamplemousse
Crédits : @edgarcastrejon

 

 

A bientôt,

_Fanny ✨

 

 

Sources et informations complémentaires pour cette fiche-santé :

PDF d’Académie Médicale Montaigne

Holistic online

Md idea

Ateliers au naturel

Passeport Santé

Arnaud véto

Alternative santé

C fait maison

Raffa grand ménage

Consoglobe

 

 

 

 

 

0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *