Mon dentifrice solide

Aujourd’hui je souhaitais vous parler quenottes, et plus précisément de mon dentifrice solide.

J’ai très vite troqué mon dentifrice spécial sensibilité dentaire-anticaries-fraicheur extrême bien chimique contre quelque chose de plus naturel.
En effet, dans les jolis dentifrices que l’on achète en grande surface ou en pharmacie, on trouve des substances aux noms aussi alambiqués que le sont leurs effets…

Il y a souvent :
– le sodium Lauryl Sulfate qui est un tensioactif dérivé de l’huile de palme irritant (alors à éviter pour préserver la planète et ses gencives),
-le fluor qui attaque les caries aussi bien que notre squelette et système nerveux,
-le triclosan qui est un antifongique et antibactérien aussi perturbateur endocrinien et toxique pour l’environnement,
-les parabens qui sont utilisés comme conservateurs sont eux aussi des perturbateurs endocriniens,
-le dioxyde de titane qui est très controversé et serait cancérigène,
-l’édulcorant aspartame qui est très controversé et serait néfaste pour la santé,
-la diethanolamine (DEA) est un perturbateur endocrinien qui serait cancérigène à terme,
-les fameuses microbilles de plastiques qui sont là pour décoller la plaque dentaire, mais qui se retrouve donc par milliards dans nos océans et par conséquent dans les poissons…

Bref, ça vous donne toujours envie ? 😀
Pas moi !

 

Au début, j’en ai essayé plusieurs, dont deux vegans très bien : celui de Pachamamaï et celui de Lamazuna. J’en étais très contente, mais le prix et certains ingrédients m’ont fait me poser la question du fait maison.

Dentifrice solide – Pachamamaï
Dentifrice solide
Dentifrice solide – Lamazuna

 

Alors je me suis renseignée.
Et oui ! C’était faisable !
Et comme je m’étais déjà tournée vers les produits solides du commerce, j’ai bien sûr tenté le dentifrice solide maison.
Bon j’ai quand même essayé ceux à base d’huile de coco (alors l’été ça fond comme une glace au soleil et c’est un peu compliqué à utiliser du coup) ou autres dentifrices en gel (conservation très limitée) ou en poudre. Et leur point commun ? Pas de mousse, et ça me manquait. Je n’ai pas besoin que ce soit soirée mousse dans ma bouche, mais je ne dis pas non à une petite mousse bien onctueuse toute douce.

 

Pourquoi un dentifrice solide (applicable à tous les cosmétiques solides) ?

J’en ai essayé plusieurs sous différentes formes, mais c’est celle qui m’a le mieux convenu pour plusieurs raisons.

La conservation : pas d’eau dans la composition (ou très peu et donc évaporée lors du bain-marie), alors pas de prolifération de bactéries, peut donc se conserver longtemps.

L’économie : dure plus longtemps qu’un produit liquide et on en utilise peu, et lorsqu’on le fait soi-même, il coûte bien moins cher. On ne perd pas non plus de produit au fond de l’emballage comme lorsqu’il s’agit d’un dentifrice en tube.

La praticité : très facile d’utilisation, il est aisément transportable (en vacances, au sport, au travail…) sans risque de couler ou d’en mettre partout dans le sac et ne prend pas de place si on le fait petit. Et puis petit avantage pour l’aéroport, on s’embête pas avec les limites de ML pour pouvoir l’avoir avec nous dans le sac, plus peur de devoir jeter ses produits au moment des contrôles (ça sent le vécu ça…) 😉

 

Au début, j’ai comparé beaucoup de recettes entre elles et je n’en ai trouvé aucune qui me convenait vraiment.
Dans certaines, il y avait du bicarbonate de soude ou le sel de table, tous deux reconnus pour abîmer l’email des dents si on les utilise de manière prolongée.
Toutes avaient des huiles essentielles dans leur composition et comme je vous l’ai déjà expliquer ici, je préfère ne pas utiliser de produits contenant des huiles essentielles tous les jours, surtout lorsque cela touche les muqueuses et que l’on risque d’en avaler.

Alors je me suis inspirée de tout ce que j’ai pu trouver, et j’ai composé cette recette (après beauuuuucoup d’essais), qu’il m’arrivera certainement encore de modifier…

 

Ma recette de base (que j’adapte en fonction de mes besoins ou envies)

40% Carbonate de calcium ⇝ ingrédient principal dans les dentifrices, abrasif très doux (contrairement au bicarbonate de soude)
26% SCI  tensioactif doux nettoyant et moussant, qui permet de solidifier la préparation
14% Huile végétale de coco  vertus antibactériennes
9% Xylitol  sucre de bouleau, action anti-caries
8% Poudres de plantes (j’alterne souvent entre 3 ou 4 différentes)
2% Eau déminéralisée, infusion, thé/tisane, hydrolat…
1% Arôme alimentaire SANS SUCRE (facultatif)  pour le goût et la fraicheur

 

La recette de la photo ⇝ dentifrice à la menthe, au siwak et à l’iris

40% Carbonate de calcium  ingrédient principal dans les dentifrices, abrasif très doux (contrairement au bicarbonate de soude)
28% SCI  tensioactif doux nettoyant et moussant, qui permet de solidifier la préparation
14% Huile végétale de coco  vertus antibactériennes
9% Xylitol ⇝ sucre de bouleau, action anti-caries
3% Poudre de racines d’iris ⇝ abrasif très doux et blanchissant non agressif
3% Siwak ⇝ nettoyant doux, antibactérien, aide à blanchir les dents, favorise l’élimination de la plaque dentaire, protège et apaise les gencives
2% Infusion de clou de girofle ⇝ utilisé dans le traitement des caries et douleurs dentaires
1% Arôme de menthe SANS SUCRE

 

Le procédé

Toujours en respectant les bonnes pratiques de fabrication et après avoir pesé tous vos ingrédients, mettre le tout dans un bol au bain-marie, sans l’arôme.
Laisser fondre un peu puis mélanger de temps en temps, de sorte à ce qu’une pâte se forme.
Hors du feu, ajouter l’arôme puis mélanger de nouveau.
Ensuite mettre dans un moule et laisser refroidir.
Je le place au frigo quelques heures avant de le démouler et ne m’en sers que 24 à 48h après la fabrication.

 

Mon utilisation et mon avis sur ce produit 

Il suffit d’humidifier sa brosse à dents, de la frotter dessus et c’est parti !

Pour la conservation, le mien repose dans une petite boite semi ouverte pour qu’il sèche bien, et que je ferme si je dois l’emmener avec moi. Mais une soucoupe ou un porte savon peut très bien faire l’affaire ainsi qu’un petit pot en verre.

D’abord, il faut le dire, c’est important, Monsieur l’a accepté tout de suite et a délaissé son dentifrice zéro caries-ultra blancheur-max de fraicheur pour celui ci !
D’ailleurs (petite anecdote), après plusieurs mois d’utilisation, nous avions oublié de l’emmener avec nous le temps d’un week-end. Nous avons donc dû réutiliser un de ses dentifrices bien frais. Verdict : impossible de se passer de notre dentifrice homemade qui est bien plus doux, pas du tout irritant, et surtout prise de conscience importante  qu’est ce qu’ils arrachent ces dentifrices finalement (c’est vraiment le cas de le dire, j’avais la bouche en feu…), on le comprend mieux lorsque l’on regarde la liste des ingrédients… !

Au début, il ne mousse pas beaucoup et donc ça peut dérouter, mais au fil du temps, cela devient une mousse onctueuse et douce.
Pour ce qui est du goût, comme je mets un arôme, c’est très bien. Mais c’est aussi très différent d’un dentifrice du commerce, ça c’est sûr (ce qui est souvent le cas avec la cosmétique homemade). Et puis le principal, il laisse les dents propres !

En ce qui concerne la durée, pour deux il nous dure assez longtemps, environ 3 mois, voire plus. Bien sûr, cela change en fonction de la proportion. Maintenant j’en fais des plus petits, car à chaque fois que j’en refais, je change la composition en fonction de nos envies.

 

Alors vous en dites quoi ? Connaissiez-vous les dentifrices solides ? En avez-vous déja testé ? Seriez-vous prêts à le faire vous-même ? Vous êtes plutôt dentifrice en gel ? En poudre ?

 

A bientôt,

_Fanny ✨

1

Commentaires

  1. Bonjour Fanny,. Tu explique très bien la fonction de ton dentifrice et le rapport qualité prix. Peux tu me dire où trouve les ingrédients stp pour créer mon dentifrice? Merci. Continu à nous mettre des articles.
    Sylviann

    1. Bonjour Sylvianne, d’abord merci pour ton commentaire 🙂
      Pour les ingrédients, tu peux trouver la plupart sur le site aromazone.
      Si je ne me trompe pas, tu ne trouvera ni le xylitol, ni l’arôme. Pour ceux-ci, il faudra que tu ailles en magasin bio, ou alors tu les trouveras sur d’autres sites internet comme greenweez ou bien d’autre.
      Bonne journée à toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *