L’Islande, Terre de Feu et de Glace [Eté] – Part 1

 

Ce texte, que vous allez lire ou survoler, n’est autre que le reflet de ce que je ressens lorsque je pense à l’Islande, et le récit (pas si complet que ça, il faut bien garder quelques petits secrets 😉 ) de ce que nous y avons vécu. Vous allez découvrir à travers mes yeux, un peu de cette si belle île.

 

Immensité, Splendeur, A couper le souffle, Variée, PréservéeNatureFrissons, Connexion, Blanc, Vert, Désert, Anglais, Générosité, Hospitalité, Islandais, Inconnu, Riche, MagieExpérience, Rêve, Beauté,,Choc, Excitation, Surprise, Découvertes, Respect, Unique, Rare, Coup de cœur… ➾ ce que m’inspire l’Islande.

 

Ce fut notre premier grand voyage. Décidé, par hasard, entre amis. Jamais je n’aurais pensé m’attacher autant à un pays, à des paysages, à une atmosphère. Un vrai coup de coeur, une révélation pour nous !

Islande

Road trip de deux semaines en Août 2014

Nous avons décidé de partir en road trip faire le tour de l’île, en long, en large et en travers. En tout plus de 4200 km parcourus en SUV, 14 nuits sous la tente dans la nature avec des températures allant de 2°C la nuit à 25°C la journée, 8h d’avion aller-retour, la visite d’innombrables lieux extraordinaires, l’ascension d’un volcan, une expédition en bateau pour voir les baleines (si c’était à refaire, je ne le ferais pas de la même façon !), une baignade au Blue Lagoon ainsi que dans une piscine et des hot-tubs donnant sur la mer, 13 jours et nuits de soleil ainsi qu’1 jour/1 nuit de pluie, des endroits inconnus sur la carte, de la marche, de la marche et encore de la marche, et plus de 2000 photos et vidéos à trier ainsi qu’autant de souvenirs à garder !

Nous avons vécu deux semaines de folie en camping sauvage ! Planter sa tente nul part, le soir à 23h à la lampe frontale, se réveiller le matin à 5h, soleil à peine levé, et découvrir des paysages à couper le souffle. Une grande aventure, une énorme sensation de liberté sur une Terre préservée, dans un pays où tout est beau, immense, où les paysages changent en faisant seulement une centaine de kilomètres parfois moins, et où l’on peut faire 300 km voire plus sans croiser personne.

l’Islande, Terre de feu et de glace, pourrait être une phrase bien marketing, utilisée par toutes les agences qui vendent des séjours ou des activités dans ce pays. Mais elle en est le miroir parfait (croyez moi, ça me coûte de devoir dire que cette phrase utilisée pour vendre, soit si bien trouvée ! 😀 ). On ne peut imaginer sans y être aller.

Les photos montrent parfaitement les différents paysages, mais on ne s’attend pas à en voir autant, et de si variés. Bien sûr, vous me direz, mais c’est une île !

Alors oui, il y a des volcans, il y la mer (et le vent !). Mais il y a aussi des immenses lacs, de très beaux glaciers, des endroits désertiques et volcaniques, lunaires, des vallées verdoyantes avec de magnifiques fjords, des plages de sable noir, des sources d’eau chaude naturelles au souffre, des endroits complètement fous d’où jaillissent des geysers sentant le jaune d’œuf pourri (si si, et alors je vous dis pas, cette odeur on ne l’oublie pas de si tôt, surtout là fois où tu te douches sous cette eau de source !), beaucoup de cascades toutes plus belles les unes que les autres…

Et on y fait des rencontres pas comme les autres. Comme des phoques lorsque l’on fait sa vaisselle en bordure de mer, des renards des neiges au détour d’une route après s’être baigné dans une piscine d’eau de source chaude, face à la mer. Des moutons (beauuuuuuucoup de moutons, se déplaçant toujours par groupe de 3 !), de nombreux oiseaux comme les Macareux Moines en bord de mer et les Grands Labbe (avec qui il vaut mieux être en bon terme ou alors bien se couvrir la tête !). Et enfin des baleines et des dauphins, si on n’a pas peur du mal de mer en partant en « expédition » très touristique sur un petit bateau et une mer agitée. 😀 Il y a bien sûr, bien d’autres animaux, mais ce sont ceux que nous avons pu rencontrer cet été-là.

 

Quelques photos 

N’hésitez pas à cliquer dessus pour les agrandir !

Back to the city, Back to reality*

Bien sûr, nous avons eu le mal du pays comme on dit, mais surtout ressenti une énorme cassure. Pourquoi ?

Compliqué, après tout ça, de reprendre « une vie normale ». Reprendre la routine, le train-train quotidien que l’on avait laissé derrière nous avant de partir. Bon après les vacances, c’est normal le coup de blues quoi, mais celui-là à durer loooongtemps, et revient assez souvent.

Aller au boulot le matin, rentrer le soir, manger et aller se coucher, même parler français, se mêler à la foule… A côté de nos aventures sur cette si grande et belle île, revenir en ville c’est dur ! Plus de contact avec la nature, la bonne odeur de la pollution et surtout, des gens partout ! [Bon là vous aller commencer à vous dire, elle est vraiment associable cette fille… mais non je vous jure que non ! C’était juste un retour un peu trop rapide, sans pallier de décompression 😀 ]. Mais le plus difficile, c’est qu’on a laissé une partie de nous là-bas, parce que nous avons créer un lien, une connexion avec ce pays devenu celui de notre 💖.

*Retour en ville, retour à la réalité

 

 Vous pourrez trouver la deuxième partie de cet article ➾ ici !

 

A bientôt,

_Fanny ✨

1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *